+ 243 99 4223128

Home » Actualities » UN NOUVEAU DOYEN POUR UN NOUVEAU SOUFFLE A LA FACULTE DE THEOLOGIE PROTESTANTE

UN NOUVEAU DOYEN POUR UN NOUVEAU SOUFFLE A LA FACULTE DE THEOLOGIE PROTESTANTE

Depuis le mois de Février 2018, la faculté de théologie protestante qui gère aussi le Département de Paix et Développement au sein de l’UEA a été dotée d’un nouveau Doyen. Il s’agit du Prof. Dr. MUTABESHA BAHIZIRE Adrien. C’est par la décision no UEA/RECT/MN/046/201 du recteur de l’UEA, le Prof. Ir Gustave MUSHAGALUSA NACHIGERA que la Communauté de l’Université a pris connaissance du nouveau doyen qui a pris ses fonctions en date du 16 février 2018.

Qui est le Prof. Dr. MUTABESHA BAHIZIRE Adrien?

Il est Docteur en théologie du Département de l’Histoire de l’Eglise de l’Université Yonsei de Séoul en Corée du Sud. Il a décroché son titre académique en février 2015 après sa maitrise à l’Université Chrétienne de la même ville, et après une longue carrière en enseignement supérieur et universitaire à l’UEA et dans certaines autres institutions de la région de Grands Lacs africains. Il faut rappeler qu’il est licencié en théologie, option Histoire de l’Eglise où il a presté dans différents départements depuis une vingtaine d’années. Il s’agit d’un vétéran de la pratique ecclésiale comme pasteur responsable d’une des églises de la cinquième communauté des Eglises Libres de Pentecôte en Afrique (5e CELPA), une communauté sœur à la 8e CEPAC. Le nouveau doyen est aussi un homme de développement bien connu dans le monde associatif de la ville de Bukavu et de la province du Sud-Kivu. Dans ses recherches, il s’intéresse à l’histoire du Christianisme moderne (Pentecôtisme, mouvement de réveil et cultures africaines, à la résilience communautaire et au leadership et gouvernance.

Comme nouveau doyen, les défis qui l’attendent sont ceux liés à la revitalisation et redynamisation de cette faculté  qui compte le nombre le plus réduit des étudiants de toute l’université, ceux liés à la réanimation du Département de Paix et Développement en son sein, et ceux liés à l’amélioration de la culture universitaire, académique et Scientifique de la part des étudiants. En attendant, les étudiants et les curieux restent impatients de voir ce nouveau souffle !

Print Friendly