+ 243 99 4223128

Accueil » Faculté des Sciences Sociales

Faculté des Sciences Sociales

PRESENTATION

La Faculté des Sciences Sociales (FSS) est l’une des facultés de l’Université Evangélique en Afrique (UEA). Elle a été créée en 2013 pour répondre aux défis posés par une société post-conflit caractérisée par la détérioration de la cohésion sociale, l’unité nationale, les conflits récurrents, les traumatismes, la criminalité, les pathologies sociales, les violences basées sur le genre, etc. Pour cette raison, la faculté organise deux départements pour répondre aux défis ci-dessus.

EVOLUTION DES ETUDIANTS 

Les effectifs sont croissants année par année. Cette croissance atteste l’importance des filières organisées au sein de la Faculté des Sciences Sociales et la manière dont l’UEA répond aux aspirations des Etats de la région des grands lacs africains.
VISION 

–    Contribuer à l’émergence d’une société moins conflictuelle où existent une cohésion sociale et l’unité nationale
–    Contribuer à la transformation d’une société où les hommes et les femmes accèdent à des services sociaux de base et où il y a de moins en moins des crises sociales
MISSION

Former des cadres, travailleurs sociaux et transformateurs des conflits capables de contribuer à la résolution des problèmes sociaux et à la cohésion sociale, ainsi que la résolution des conflits au quotidien.
DEPARTEMENTS

La FSS organise deux départements dès sa création par l’UEA. Il s’agit du département de Paix et Transformation des Conflits (PTC) et du département de Service Social (SS) :

1.    Le Département de Service Social,

L’objectif de ce département est de former des assistants sociaux au premier cycle et des travailleurs sociaux au second cycle en dispensant un enseignement de qualité par les théories en service social, les méthodes d’intervention en service social, l’analyse des problèmes sociaux, la professionnalisation axée sur l’individu, le groupe et la communauté, et la recherche-action.
2.    Le Département de Paix et Transformation des Conflits,

L’objectif de ce département est de former des élites capables de promouvoir une culture de paix dans la région des grands lacs africains en général et en R.D. Congo en particulier, capables d’inventer des approches appropriées à la prévention et à la transformation des conflits nés avec la formation des Etats en Afrique.

DEBOUCHES

Après la formation, les étudiants finalistes à la FSS seront employés dans les institutions internationales notamment l’Union Africaine, la CIRGL ; l’ONU, la MONUSCO, la CICR, la SADC, la CEAC, la CEPGL, Institut pour la Justice et la Réconciliation de l’Afrique du Sud, etc. Ensuite ils seront utiles à l’Etat Congolais et agiront avec efficacité sur les conflits conjugaux, religieux, associatifs, les conflits politiques, fonciers, miniers, des entités territoriales décentralisées, des entreprises… Enfin, les étudiants finalistes ont la capacité de réinsérer professionnellement les individus en phase de réadaptation dans la société congolaise. Bref, ils apportent leur expertise pour renforcer les structures œuvrant dans le service social et la transformation des conflits.
LES COMPETENCES

La faculté des sciences sociales recourt aux éminents professeurs pour offrir une formation de qualité Ils proviennent d’Allemagne, Belgique, France, Canada, Cameroun, Norvège, Soudan et R.D. Congo. Le lot est constitué des professeurs ordinaires, professeurs, professeurs associés, chefs des travaux et assistants. Chacun intervient dans son domaine d’expertise pour assurer une formation par compétence.

ACTIVITES ACADEMIQUES ET PARA ACADEMIQUES

Chaque année, les étudiants font des visites guidées dans des institutions publiques et privées pour acquérir une formation par compétence. Les étudiants inscrits au département de Service Social visitent les organisations telles que Laisser l’Afrique vivre (LAV), Village d’Enfants SOS, EK’ABANA, le service social de l’Hôpital Général de référence de PANZI, Fondation PANZI, les projets Dorcas, Clinique Juridique, Cité de la joie, SOSAME, CAPH, BVES, INSS, etc.
–    Les étudiants inscrits au département de Paix et Transformation des Conflits visitent les structures ci-après : ADEPAE, HERITIER DE LA JUSTICE, Commission Justice et Paix, OGP, Réseau d’innovation  organisationnelle (RIO), APC, UNHABITAT, les cadres de Dialogue et de Médiation, CDJP, IFDP, etc.
Chaque année, les étudiants de la Faculté des Sciences Sociales effectuent des sorties scientifiques dans les organisations travaillant sur la paix et la transformation des conflits en dehors de la province du Sud-Kivu notamment au Centre Don Bosco NGANGI, Centre de Paix de l’ULPGL au Nord-Kivu et les Sœurs de la Charité, Centre Caritas, Centre Don Bosco, le Centre de Gestion des Conflits de l’Université Nationale du Rwanda et l’Organisation Never Again à Kigali.

Sortie scientifique des étudiants à Goma
Sortie scientifique des étudiants effectuée à Kigali
Des conférences des autorités politico-administratives, autorités publiques, des autorités organisations publiques et privées, avec les agents sanitaires.
Conférence tenue à la Faculté avec le Dr Denis MUKWEGE

CONDITION D’ADMISSION

La FSS inscrit chaque année tous les élèves finalistes ou anciens ayant obtenu le diplôme d’Etat. Les conditions d’admission sont livrées à l’apparitorat Central. Les étudiants peuvent s’inscrire en ligne à l’adresse électronique ci-après : tapez : http://www.uea.ac.cd  cliquez sur l’onglet « inscription » puis « inscription en ligne » et suivre la procédure.
CURSUS ACADEMIQUE ET PERSPECTIVES
La FSS entreprend deux cycles de formation. La spécialisation  débute en première année de graduat pour chaque département.
Le premier cycle comporte trois années de formation. Le second cycle de deux années de formation est appelé la licence. Avec les réformes en perspective, le concept de graduat sera remplacé par celui de licence, ce dernier par celui de master et de doctorat. L’étudiant sera formé dans un système de formation par compétence et obtiendra son doctorat dans un délai record de huit années. Ces possibilités seront offertes par l’UEA.

Print Friendly