Trois enseignants de l’UEA participent à la conférence internationale « EAST AFRICAN BUSINESS AND ECONOMIC WATCH (4th EABEW -2019) » au Rwanda


Du 12 au 14 Juin 2019, s’est tenue à Kigali la 4 -ème conférence internationale “EAST AFRICAN BUSINESS AND ECONOMIC WATCH (4th EABEW -2019) “ organisée conjointement par University  of Rwanda- College of Business and Economics et l’université partenaire souédoise  Jonkonping International Business School,  sur le thème “ Inclusive Growth and Sustainable Socio-Economic Transformation”.

L’Université Evangélique en Afrique à travers ses enseignants délégués dont l’Assistant KISANGA Arsène, l’Assistante NEEMA CIZA ainsi que l’Assistant Jack SADIKI a également pris part à ladite conférence. Les assistants chercheurs de l’UEA ont présenté les résultats de leurs recherches au cours de cette conférence.

[caption id="attachment_1862" align="alignleft" width="250"] La présentation de l'Ass. Arsene KISANGA[/caption]

L’assistant KISANGA Arsène a présenté ce 13 juin 2019 son travail portant sur « les déterminants de la notation du crédit souverain et son impact sur l’investissement direct étranger : cas de pays de la communauté de l’Afrique de l’Est ». Ce travail a pour objectifs d’identifier les déterminants de la notation du crédit souverain et d’évaluer l’impact de la notation sur les flux d’investissement direct étranger des pays de la communauté de l’Afrique de l’Est notamment le Rwanda, le Kenya et l’Ouganda. Les résultats révèlent que le ratio exportations nettes sur PIB, l’indice de gouvernance ainsi que le ratio dette extérieure sur exportations expliquent significativement la notation du crédit souverain des pays de la communauté de l’Afrique de l’Est.  Par ailleurs, les résultats montrent que l’amélioration ainsi que la dégradation de la notation du crédit souverain n’exerce aucune influence sur l’investissement direct étranger. L’étude recommande aux pays sous-études d’améliorer l’indice de gouvernance, de mettre sur place des stratégies efficaces et appropriées d’emprunts et de rester dans les limites du ratio dette sur PIB internationalement accepté. Lire plus (abstract en anglais)  …

Au compte de l’Univrsité Evangélique en Afrique, deux presentations ont été faites le 14 juin 2019 dont : [caption id="attachment_1861" align="alignright" width="278"] La présentation de l'Ass. NEEMA Ciza[/caption]

Le papier présenté par Angélique Neema Ciza Néneth a porté sur « Les nouveaux modes de consommation urbains et l'agriculture locale : application au secteur HORECA de la ville de Bukavu en RDC ». Cette étude a poursuivi comme objectifs d’identifier et de catégoriser les nouveaux modes de consommation alimentaire ainsi que d’analyser la capacité de l’agriculture locale à satisfaire la demande de ces secteurs de restauration dans la ville de Bukavu. Les résultats de ces recherches révèlent que, dans la ville de Bukavu en République Démocratique du Congo, les nouveaux modes de consommation alimentaire identifiés (le secteur formel de restauration et le secteur informel de restauration) constituent une opportunité pour l’agriculture locale dans le sens qu’ils valorisent plus les produits locaux surtout le secteur informel de restauration dans la ville de Bukavu où une grande part des recettes réalisées est orientée vers l’approvisionnement en produits locaux. L’étude a pu déterminer que pour une recette journalière moyenne de 470 USD du secteur moderne, les achats alimentaires locaux sont de 38% de la recette et pour le secteur informel on a des recettes plus réduites qui s’élèvent à 250 USD mais des dépenses relatives plus élevées évaluées à 59 % des achats alimentaires locaux.

Il est donc recommandé d’accompagner ces changements dans le mode de consommation afin que le secteur agricole congolais soit adapté à cette nouvelle demande et consolidé. Lire plus (abstract en anglais)  … [caption id="attachment_1863" align="alignleft" width="300"] La présentation de l'Ass. Jack SADIKI[/caption]

Le travail présenté par  l’assistant Jack SADIKI a porté sur « Process and product innovation in small manufacturing firms in South Kivu » . Cet travail a pour but de déterminer les facteurs d’introduction d’innovation de procédé et de produits dans les micro et petites entreprises de transformation agroalimentaires au Sud-Kivu. Majoritairement dirigées par les hommes, ces MPE sont en grande partie financées par les fonds propres ainsi des crédits informels. Sur les 92 PME enquêtés, 58,7% d’entre elles ont adopté l’innovation de procédé, 27,2% ont adopté l’innovation de produit tandis que 32,6% ont adopté les deux types d’innovation. Les facteurs éducation de l’entrepreneur, contrat d’approvisionnement ont significativement influencé l’adoption. Tandis que le manque de la main d’œuvre qualifiée, l’âge de l’entrepreneur et le manque fournisseur d’équipement de corrèlent négativement à l’adoption des innovations. Il a été trouvé que les MPE localisées en milieu urbain ont plus innové que celles des milieu rural. Certes, certaines MPE ont adopté des innovations durant les cinq dernières années, il reste à savoir si l’introduit de ces innovation a eu impact sur la performance de ces MPE.

Adresses

Quartier Panzi, Commune Ibanda, Bukavu, République Démocratique du Congo
B.P: 465 Cyangugu/Rwanda
3323 Bukavu, Sud-Kivu/RD Congo

:+243 99 4223128
: infos@uea.ac.cd
UEA-QRCODE
Espace Etudiants

© Copyright 2022 UEA-Bukavu Tout droit reservé.

UEA-Web service