Atelier sur les thématiques particulières liées à la Condition de la femme, le Leadership et la Paix.


[caption id="attachment_1998" align="alignleft" width="300"] Les participants à l'atelier[/caption]

Le Centre d’Excellence Denis Mukwege, CEDM en sigle de l’Université Evangélique en Afrique a organisé ce lundi 26 aout 2019  un atelier sur les thématiques particulières liées à la Condition de la femme, le Leadership et la Paix. Cet atelier tenu au campus RUHIGITA de l’UEA a été organisé en partenariat avec le centre RIO et la Fondation Panzi.

Après la prière d’ouverture,  le Prof  KAGANDA MULUMEODERHWA Philip, modérateur de cet atelier a procédé à la présentation des invites et de l’ordre du jour retenu qui se présentait de la manière suivante : Présentation des invites, Mot d’ouverture par le Recteur,  Mot de la Directrice du Centre et échanges : questions et réponses.

[caption id="attachment_1999" align="alignleft" width="300"] Le Recteur de l'UEA parlait du CEDM[/caption]

Lors de son mot, le Recteur de l’Université Evangélique en Afrique Prof Ir MUSHAGALUSA NACHIGERA Gustave a commencé par l’actualité en République Démocratique du Congo qui a eu son gouvernement au matin du 26 aout 2018 après plus de 7 mois d’attente. Dans ce gouvernement 17% des postes ministériels ont été réservées aux femmes. « Le fait frappant est que le premier ministre s’est justifié d’avoir pris ce pourcentage » a signalé le Recteur de l’UEA.

Revenant sur le Centre d’Excellence Denis Mukwege, le Recteur de l’UEA a insisté sur le fait que le Centre se focalise sur toutes les questions liées à la Condition de la Femme, le Leadership et la Paix. Le centre n’est pas une ASBL mais joue le triple rôle dans une université dont de  formation, de la recherche et de mettre au profit de la communauté les résultats de cette recherche. Des questions du genre comment faire pour que les femmes soient par exemple de présidente des parti politiques, des représentantes des confessions religieuses, … pour y arriver les femmes doivent avoir une bonne formation. Les femmes ne doivent pas être uniquement des adjointes. Le coaching et le mentorat qui constituent un pilier important du centre devra donc permettre l’atteinte de ces objectifs.

[caption id="attachment_1996" align="alignleft" width="293"] Dr Furaha Germaine lors de la présentation du centre[/caption]

Ayant pris la parole,  la directrice du centre, Prof Dr Germaine FURAHA MIRINDI a procédé à la présentation du  centre et à un échange sur les points fondamentaux de recherche retenu par le centre.

« Le centre a été créé par l’UEA à la suite du Prix Nobel  de la Paix décerné au Dr DENIS MUKWENGE en 2018 ainsi que les nécessités en besoin de recherche qui devraient être comblées par une institution universitaire. Sur le plan international, la chaire MUKWEGE a été créée à l’Université  de liège », a épinglé la Directrice du centre sur le contexte de création du Centre d’Excellence Denis MUKWEGE.

Poursuivant avec la  présentation du centre, Prof Dr Germaine FURAHA a présenté  la vision du centre, sa mission et ses objectifs.

Lors de la présentation de la vision, la directrice du Centre a évoqué la mise en place d’un musée qui consistera de retracer  l’histoire de la femme du monde entier en général et de la femme congolaise en particulier.

Pour terminer sa présentation, la directrice du centre n’a pas manqué de faire un appel à l’engagement collectif pour redonner la valeur à la femme congolaise.

En vue de rendre participatif cet atelier, un espace d’échange : questions et débat a été ouvert par le modérateur pour recueillir les avis des uns et des autres sur la Condition de la femme, le Leadership et la Paix.

Pour le Dr Luhiriri, Médecin Directeur adjoint de l’Hôpital de Panzi,  l’important ne pas d’avoir 50% des hommes et  50% des femmes mais plutôt d’amener la femme à faire du travail là où elle est appelée à le faire.

A la question de savoir : « comment le centre compte être bénéfique pour les étudiants ?,  car nous devons nous focaliser sur les jeunes, l’avenir de demain. Pour avoir un impact considérable ; il faut l’implication massive des jeunes »,  le Recteur a intervenu du recteur en indiquant qu’à part le fait d’intégrer les jeunes; étudiants ce qui est un fait très pertinent ; il faut aussi penser à la religion pour permettre l’épanouissement des femmes.

Adresses

Quartier Panzi, Commune Ibanda, Bukavu, République Démocratique du Congo
B.P: 465 Cyangugu/Rwanda
3323 Bukavu, Sud-Kivu/RD Congo

:+243 99 4223128
: infos@uea.ac.cd
UEA-QRCODE
Espace Etudiants

© Copyright 2022 UEA-Bukavu Tout droit reservé.

UEA-Web service