+ 243 99 4223128

Accueil » Actualités » La Journée Internationale des Femmes fêtée par les femmes enseignantes du Sud-Kivu sous l’accompagnement du Secrétaire Général Académique de l’UEA

La Journée Internationale des Femmes fêtée par les femmes enseignantes du Sud-Kivu sous l’accompagnement du Secrétaire Général Académique de l’UEA

La synergie des femmes enseignantes du Sud-Kivu a organisé une conférence à la paroisse catholique de CAHI pour commémorer la Journée Internationale de la Femme sur le thème interpellatif axé sur « la personnalité de l’enseignante idéale ». Madame Prof Dr NGONGO Kilongo Fatuma, Secrétaire Général Académique de l’UEA y a été invitée comme animatrice principale.

Plus de 150 femmes enseignantes des écoles maternelles, primaires et secondaires de Bukavu accompagnées d’une dizaine de directeurs des écoles primaires et préfets des écoles secondaires de la place ont répondu à cette manifestation.

Madame Manyanya, la Directrice des « Petits prophètes » a modéré la séance et le mot d’ouverture a été donné par Madame Marcelline Vumilia, Directrice de l’école Primaire ACOBI Bizimana et Présidente de la SYFESKI. Elle a commencé par rappeler aux participantes les raisons qui ont motivé l’Institution de la Journée Internationale des Femmes, depuis les années 1918 entre autres combattre les inégalités salariales entre les femmes et les hommes et la discrimination des femmes sous toutes ses formes.

Prenant la parole, le Secrétaire Général Académique de l’UEA a circonscrit le cadre de la rencontre en rappelant le thème choisi au niveau international pour la circonstance par les Nations Unies qui est : « l’heure est venue… Les activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes ». Au niveau national, le thème choisi était «  investir dans la force productrice de la femme rurale, une priorité de la RDC ». Tout en rappelant que pareille occasion est celle que les femmes doivent choisir pour réfléchir sur ce qu’elles font et comment elles doivent faire pour impacter de plus en plus leur environnement par leur travail bien fait, la SYFESKI a opté de s’appesantir sur le beau métier de l’enseignant avec comme thème « la personnalité de l’enseignante idéale ».

Les fleurs ont été jetées à toutes les braves femmes qui ont appris sans relâche aux présidents, ministres, professeurs, infirmiers, docteurs et autres personnalités politiques, religieuses et sociales les rudiments de la vie ; sans lesquelles, nous ne serons jamais ce que nous sommes sans leurs courages, leurs dévouements, leurs sacrifices, leurs amours pour ce beau métier d’enseignant surtout pour leurs apports intellectuels et pédagogiques dans l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et du calcul mais aussi dans l’initiation à la réflexion.

Pendant deux heures durant, nous nous sommes attelés pour expliquer aux participantes ce que les élèves attendent d’une bonne enseignante dans ses traits de caractère, dans ses rapports avec les élèves, sa discipline et son savoir, ses cours son métier d’enseignant et avec son physique pour en finir avec quelques Défis à relever dans ce beau métier pour une amélioration de ce travail.

Le dynamisme, la présence dans sa classe pour tous, sa tenue correcte et respectueuse, le fait qu’on s’attend qu’elle soit un modèle dans la propreté, le respect, la courtoisie, la politesse, la ponctualité sont ses traits de caractère. Dans ses rapports avec les élèves, on attend qu’elles puissent les encourager, garder un bon contact avec eux, savoir bien tenir sa classe, faire aimer sa matière, être attentif à leurs doléances, les faire travailler en sollicitant beaucoup d’eux et les respecter. Par rapport à sa discipline et son savoir ; il doit donner une bonne image du savoir, sa tête doit être bien faite, par la maitrise de son sujet à traiter et doit rester coopérative. Quant à ses cours, ils doivent être bien construits, bien expliqués, elle doit donner du sens à son enseignement en installant une ambiance de travail et de détente, en utilisant l’humour pour décompresser ses cours, en vérifiant le travail fait par les élèves, en utilisant correctement les supports pédagogiques et en explicitant son cours. Ses rapports avec son métier d’enseignant doivent être caractérisés par la passion en donnant l’envie d’apprendre aux élèves, en séparant sa vie privée de sa vie professionnelle. L’enseignante ne donne pas cours seulement avec sa voix mais tout son corps, son âme et son esprit ; sa voix doit être captivante, elle doit l’exercer et la varier selon le type des salles et l’ambiance qui y règne. Sa tenue doit être impeccable, simple mais belle et il ne se comportera pas comme un poteau dans la salle de classe du fait qu’il doit faire vivre sa classe et ses élèves pas son dynamisme contagieux.

Les défis relevés sont les suivants : EN ce 21ème siècle, l’utilisation des outils informatiques reste un problème sérieux pour les enseignantes qui sont absentes dans les réseaux sociaux, elles en perdent touts les avantages d’enrichir leurs cours par la bibliothèque numérique, … L’absence des livres physiques qui amènent les enseignants à donner un enseignement routinier et non actualisé.

Les enseignantes sont interpellées à combattre le sexisme, les inégalités basées sur les sexes, la discrimination sous toutes ses formes ainsi la non créativité. Elles sont encouragées à produire les livres des récitations pour remplacer les vieilles récitations non actualisées (ex le corbeau et le Renard) ; les livres des poèmes composés par leurs élèves, les matériels didactiques selon nos milieux de vie ainsi qu’à écrire leurs propres histoires comme enseignantes de l’école primaire, ou secondaire pendant 20 voir 30 ans de carrière. Les joies qu’elles ont vécu, les inégalités dont elles souffrent sur le plan salarial, social, leur manque de promotion malgré le nombre d’année passée dans le métier parce qu’elles sont femmes. SYFESKI devrait s’investir dans la mobilisation des moyens par des cotisations mensuelles des petites sommes pour dépasser le superflu vers l’essentiel.

Un encouragement fait aux enseignantes présentes à être fières de ce beau métier de leur choix leur a été adressé, un métier fait pour le bien de toute la nation leur a été donné pour clôturer cet exposé.

Philippe Watrelot http://pedagopsy.eu/decalage_prof.html nous a inspiré en grande partie et complété par le site https://donnezdusens.fr/wpcontent/uploads/2012/09/Les-qualit%C3%A9s-dun-bon-en consulté le 5 et le 7.03.2018.

Fait à Bukavu, le 8.03.2018

Prof Dr NGONGO KILONGO Fatuma/ Secrétaire Général Académique de l’UEA

Print Friendly, PDF & Email

Bonjour,

La période des inscriptions pour l'année académique 2019-20120 part du 01/08/2019 - 31/10/2019. A ce jour, les inscriptions sont clôturées à l'UEA. Pour plus d'informations sur les inscriptions, contactez-nous à l'adresse : inscriptions@uea.ac.cd

Nous vous remercions d'avoir visité notre site !