+ 243 99 4223128

Accueil » Actualités » Célébration de la journée internationale des droits des femmes et lancement du programme de mentorat à l’UEA et des bourses d’Excellence au sein du CEDM.

Célébration de la journée internationale des droits des femmes et lancement du programme de mentorat à l’UEA et des bourses d’Excellence au sein du CEDM.

La Journée Internationale des Droits des Femmes a été célébrée ce mardi 09 mars 2021 à l’Université Evangélique en Afrique (UEA/ Bukavu), organisée par le Centre d’Excellence Dénis Mukwege (CEDM) sous le thème : « Le leadership féminin est-il possible dans le contexte congolais ? ».  L’activité a réuni plus de 500 personnes dont les membres du comité de gestion de l’UEA, les enseignants, les enseignantes et les étudiantes de l’UEA, des enseignantes d’autres universités de la ville de Bukavu ainsi que quelques parents des étudiantes de l’UEA.

A l’occasion, deux autres grandes activités ont marqué cette journée. Il s’agit du Lancement du Programme de Mentorat au sein de l’UEA à travers le CEDM, en collaboration avec l’Université de Bonn en Allemagne et le lancement du programme de deux types de Bourses d’Excellence par le CEDM.  Ce grand évènement a été modéré par Dr SIBOMANE Caroline.

L’étape de la conférence sur le thème sur le leadership féminin dans le contexte congolais a été présenté par le Prof. Ordinaire Gustave Mushagalusa Nachigera, Prof. Ngongo Fatuma Kilongo et Ass. Cécilia Agino Foussiakda.

Les orateurs de la conférence

Lors de son allocution, le P.O. Gustave a montré comment s’exerce le leadership au Féminin en se basant sur l’expérience d’Angella Merkel (CDU, 2005-2020). L’Assistante Cécilia Agino Foussiakda, a parlé des notions de Paroi de verre et de Plafond de verre démontrant, avec des chiffres comment les femmes sont « comme de l’oxygène, très rare en altitude ». Elles sont nombreuses à la base et rare ou absente au sommet. Elle a montré la différenciation sexuée des tâches qui reste en contradiction avec les attentes et ambitions professionnellesdes femmes. L’autres défis est que « lorsqu’une femme est leader dans un métier typiquement masculin elle fait souventl’objet de critiques, stéréotypes ». Le Prof. Ngongo Fatuma Kilongo, Secrétaire Général Académique de l’UEA, a poursuivi le développement de ce thème en montrant les obstacles liés à l’hégémonie masculine et qui peuvent bloquer le Leadership féminin en République Démocratique du Congo.Après les trois présentations, la salle a été animée par des vifs débats durant lesquels les étudiantes se sont, d’une part, questionnées sur les stratégies de braver la peur et franchir les obstacles qui les maintiennent dans le manque de confiance en soi. D’autres étudiants ont fustigé le fait que la solution est à rechercher à la base, dans nos familles qui devraient changer le mode d’éducation des enfants poussant les filles dans le rôle secondaire. Ces filles revendiquent ici une bonne éducation sur le genre dans les familles et à l’école fondamentale.

Directrice du CEDM

La deuxième séquence de l’évènement a été consacrée à la présentation CEDM, sa mission et ses activités. Prof Dr. Germaine FURAHA, Directrice du CEDM a expliqué la genèse de l’idée et la motivation du nom que ce Centre porte. En effet, le CEDM créé sous l’initiative du prof Mushagalusa, Recteur de l’UEA, porte le Nom du Dr Denis Mukwege :honneur que son Université d’attache (UEA) a bien voulu lui faire en reconnaissance de son combat pour les droits des femmes. Les activités du CEDM sont regroupées au sein de trois départements à savoir : 1) la Recherche et développement, 2) l’académique des compétences féminines et 3) le musée historique des femmes.

Responsable du département de l’Académie de compétence au sein du CEDM.

Après cette brève présentation, le programme de mentorat a été présenté par l’assistante Agino Foussiakda, Responsable du département de l’Académie de compétence au sein du CEDM. Ce programme de mentorat qui vient de démarrer à l’UEA, est financé par les fonds publiques allemand à travers son ambassade à Kinshasa. Pour ce programme, le CEDM va devoir compter sur sa collaboration avec une équipe dynamique et expérimentée en mentorat à l’Université de Bonn / Allemagne.  Ce programme va donc se concentrer sur les besoins spécifiques des étudiantes en accompagnement et coaching au niveau scientifique, de préparation de carrière et d’autres ambitions personnelles. La Responsable de ce programme a conclu par une invitation des étudiantes et personnel de l’UEA à répondre à l’appel à candidatures de mentorées qui sera lancé dès cette semaine.

Un évènement inattendu et jamais vécu au paravent a été lancé par prof Germaine FURAHA à cette même occasion. Il s’agit de la création de deux bourses d’excellence au sein du CEDM. La première Bourse d’Excellence sera désormais octroyée,chaque année, à la meilleure étudiante de l’Université (donc celle qui a obtenu le % le plus élevé parmi les étudiantes au courant de l’année académique écoulée). Cette bourse porte le nom de « BOURSE D’EXCELLENCE MUSHAGALUSA NACHIGERA », nom qui n’a pas été choisi au hasard mais c’est le couronnement d’une lutte de plus de 12 ans maintenant et d’une réussite prouvée en matière de promotion professionnelle des femmes au sein de l’UEA. La seconde bourse est nommée « BOURSE D’EXCELLENCE KIMPA VITA » qui sera octroyée chaque année à la plus brillante nouvelle étudiante provenant de l’école secondaire. Le choix de ce nom étant motivé par la bravoure et le sens de leadership féminin et révolutionnaire de Kimpa Vita, celle que l’on appelle Jeanne D’Arc du Kongo. Elle a réussi à convaincre et à entrainer avec elle le peuple Kongo avec des idéaux afrocentrés et de libération du royaume Kongo au 17ème siècle. L’histoire de cette femme est accessible sur internet si vous voulez en savoir plus.

La lauréate de la Bourse d’Excellence MUSHAGALUSA NACHIGERA, 1èreédition, a été l’étudiante IRAGI MUNGANGA Neema, actuellement étudiante en troisième année de Biomédicales et ayant réussi sa 2ème année avec 82,3% ; faisant d’elle la meilleure des meilleures étudiantes de l’année à l’UEA. A cette exceptionnelle étudiante se sont jointes 8 autres étudiantes d’exception qui ont également réussi leur année académique passée avec une grande distinction (minimum 80%). Elles ont ainsi obtenu de la reconnaissance symbolique accompagné par le payement d’une partie de leur frais académiques et l’entièreté de leur transport au courant de l’année académique 2020-2021.

La lauréate de la Bourse d’Excellence KIMPA VITA, 1ère édition, a été l’étudiante FURAHA MANEGABE Merveille, finaliste du CS LE PROGRES et inscrite à l’UEA pour l’année académique 2020-2021, en 1ère année de sciences sociales. Elle a réalisé le score le plus élevé de toutes les nouvelles étudiantes venant du secondaire, considérant ses cotes de 5ème, 6ème et EXETAT.

Ce programme de bourse d’Excellence démarré cette année au sein du CEDM va ainsi permettre chaque année d’honorer ces filles d’exception. Le lancement de ce programme a été possible grâce à la donation de la Fondation Ryckmans / Belgique qui a cru à son impact positif et que le Centre d’Excellence Denis Mukwege remercie. Le CEDM se réjouit du partenariat de l’UEA avec Pain pour le Monde / Allemagne qui a permis la concrétisation de l’idée de création et du développement du CEDM. A tous les autres partenaires, le CEDM vous remercie.

Print Friendly, PDF & Email

Bonjour,

La période des inscriptions pour l'année académique 2019-20120 part du 01/08/2019 - 31/10/2019. A ce jour, les inscriptions sont clôturées à l'UEA. Pour plus d'informations sur les inscriptions, contactez-nous à l'adresse : inscriptions@uea.ac.cd

Nous vous remercions d'avoir visité notre site !